Historique de la mise à jour d’une pépite (3/3)

Et voici la dernière période des péripéties du Petit Musée de Pierre Martelanche, pour l’instant ! En fin de billet, vous trouverez la rencontre de mi-novembre avec l’équipe du Palais Idéal du Facteur Cheval et la municipalité d’Hauterives : les patrimoines singuliers sont aujourd’hui amenés à composer un circuit régional d’art hors norme. L’aventure Martelanche en rejoint d’autres, pleines de promesses pour l’année 2016.

22 janvier 2013, une association est fondée, outil indispensable à l’action de sauvegarde de l’art de Pierre Martelanche et de divulgation de sa pensée. Elle accompagnera la conception et l’équipement du site de restauration et d’exposition des pièces réhabilitées, ainsi que l’installation de l’atelier d’initiation « partagée » à la terre cuite.

Printemps 2013, une souscription est lancée. Cette campagne d’information et d’appel à soutien constitue la première action de l’association en faveur de ce joyau d’art populaire dont la restauration nécessite un important soutien financier. Tous ceux qui sont convaincus par l’humanisme actif du vigneron Martelanche, en direction du public le plus grand, et par l’immense valeur esthétique de sa création, modeste et généreuse, peuvent aider au sauvetage du musée et de son inestimable contenu. En échange, ils reçoivent un leporello, livre d’art rehaussé de huit photos de Viviane Lièvre.

Été 2013 : de nombreuses personnalités du monde l’Art Brut viennent visiter le Petit Musée et les réserves dont Madame Marie-José Georges, directrice du Palais Idéal du Facteur Cheval. Jean-Yves Loude et Viviane Lièvre se rendent à Lausanne afin de rencontrer et d’informer madame Sarah Lombardi, directrice du Musée d’Art Brut, de l’existence de cette pépite. Madame Lombardi décide aussitôt d’inclure Pierre Martelanche dans le site du musée.

24 octobre 2013 : Madame Anne Carcel, Conservatrice des Antiquités et Objets d’Art de la Loire, présente l’œuvre de Pierre Martelanche devant la commission nationale du classement au Patrimoine. En vertu de la qualité des sculptures et de l’importance des messages qu’elles colportent, l’œuvre de Pierre Martelanche est retenue dans son ensemble pour une inscription au titre des Monuments Historiques. Rarement une reconnaissance n’aura été aussi rapide ; elle démontre l’importance de la découverte.

Novembre 2013 : dix pièces majeures de Pierre Martelanche sont exposées dans la vitrine « publique » du Musée Déchelette à Roanne pendant trente jours. Cette exposition sur rue remporte un vif succès.

Décembre 2013 : un nouveau miracle se produit. L’arrière arrière petit-fils de Pierre Martelanche, en rangeant un entrepôt, découvre une sculpture du Christ, entouré de quatre figures féminines, d’une hauteur de cinquante centimètres. L’oubli dans lequel elle se trouvait lui permet de resurgir en parfait état, en pleine période de Noël !

Jeudi 13 mars 2014 : Jean-Yves Loude, Viviane Lièvre, Colette Brussieux et les descendants de Pierre Martelanche participent à la troisième Biennale d’Art Singulier de Dijon et révèlent la place singulière qu’occupe désormais dans ce domaine international le « vigneron autodidacte éclairé » de la Côte Roannaise. A cette occasion, le film court métrage (19 minutes) de Philippe Lespinasse est projeté en avant-première.

Avril 2014. Un restaurateur spécialisé, Lionel Lefebvre, est pressenti pour redonner couleurs et solidité à l’ensemble des pièces. Un budget et une méthodologie sont établis. Le temps des grandes subventions et décisions arrive afin que l’actualité des idées généreuses et humanistes de Martelanche touche le rivage des consciences contemporaines, un siècle après les avoir modelées.

Juin 2014. Parution de l’article « Pierre Martelanche, un monde d’argile. À la découverte d’une collection d’Art Brut en Côte Roannaise », rédigé par Reine Bürki, Conservateur des Bibliothèques, dans le Bulletin des Bibliothèques de France, publié par l’ENSIIB, l’École nationale  supérieure des sciences de l’information et des bibliothèques.

Août 2014. Enregistrement, sur le site de St Romain-la-Motte, d’une émission de 45 minutes pour la chaîne première de la Radio Suisse Romande. Diffusion : automne 2014. Diffusion : mardi 14 octobre de 16h à 17h.

Septembre 2014. En vertu de l’inscription de l’œuvre de Pierre Martelanche sur la liste du Patrimoine national, les représentants de la DRAC et du Conseil Général de la Loire confirment le soutien de leurs institutions respectives à la restauration et à la future mise en place d’un espace de restitution des sculptures de Martelanche au public.

Vendredi 6 Février 2015. France Culture consacre une émission d’une heure à Pierre Martelanche, dans le cadre de l’émission de Julie Gacon, « Sur la Route ». A écouter sur ce Blog.

Printemps 2015. L’aventure humaine de la redécouverte de l’œuvre de Pierre Martelanche suscite un fort intérêt parmi les associations en charge des territoires proches du Roannais. Jean-Yves Loude est invité à faire de nombreuses présentations de « Voyage avec mes ânes en Côte Roannaise » suivi de la projection du film de Philippe Lespinasse sur l’œuvre de Martelanche : à Grezolles le 23 mai lors de la Biennale de Sculpture, à Lay le 2 juin, aux Biefs le 19 septembre.

Mai 2015. Sortie de la revue d’Art, « L’Œuf Sauvage », qui consacre dix pages à l’œuvre de Pierre Martelanche.

Dimanche 21 juin. Exposition de quelques œuvres de Pierre Martelanche dans le clocher de l’église de Saint-Romain-la-Motte, et dans le cadre des Journées du Patrimoine de Pays. Le film de Philippe Lespinasse est diffusé cinq fois de 14h à 18h. Plus de trois cents personnes se pressent vers le clocher à cette occasion, révélant l’attraction qu’exercent la beauté des sculptures de Martelanche et la force de sa pensée.

Réussite magistrale de cette opération « Portes ouvertes » et surtout grand succès populaire qui confirme le jugement des spécialistes de l’Art Singulier sur le trésor que représente Martelanche pour la commune de St Romain-la-Motte.

Octobre 2015 : La Mairie de Roanne confirme son choix de confier à la commune de Saint-Romain-la-Motte, via l’Association des Amis du Petit Musée de Pierre Martelanche, le four à céramique du Musée Déchelette. Cette délocalisation du four doit se comprendre dans le cadre de collaboration à venir entre le musée Déchelette et le futur Espace Pierre Martelanche qui accueillera des artistes résidents du Musée Déchelette pour des ateliers et des créations d’œuvres. Préfiguration d’opérations « Déchelette hors les murs ». La nouvelle de cette association à travers le four apporte une dynamique essentielle au projet de l’Espace Martelanche, en accélérant le réalisation de la première des trois phases de sa création : « l’Atelier partagé », qui pourra être mis à l’essai dès 2016. Un atelier de formation à la terre cuite, en direction des enfants, séniors et tout public. Cet atelier partagé pose les fondations de la vocation sociale de l’Espace Martelanche, avant la réalisation de la salle de restitution au public des œuvres du vigneron autodidacte, et l’ouverture du centre de rencontres autour des idées civiques portées par la pensée de Martelanche.

Samedi 14 novembre : La Municipalité de Hauterives, son maire, l’Adjointe au Affaires Culturelles, Marie-Josée Georges, directrice du Palais Idéal du Facteur Cheval, reçoivent le Conseil Municipal de Saint-Romain-la-Motte. Cette rencontre était placée sous le signe d’une collaboration future, d’une mise en réseau des lieux essentiels de l’Art « Brut », « Singulier » ou « Populaire », quand l’Espace Martelanche sera ouvert au public.

PB140496.jpg

Marie-Josée Georges a offert au Conseil Municipal de St Romain, à son maire Gilbert Varennes, une visite privilégiée du site et de l’espace muséographique ouvert il y a seulement un an, consacré à la vie du Facteur Cheval.

Cette visite fut suivie d’une réception à la mairie pour une discussion sur le formidable privilège culturel et économique que constitue la présence de trésors d’Art populaire sur le site d’une commune, comme peuvent l’être le Palais Idéal à Hauterives et, bientôt, le Petit Musée de Pierre Martelanche à St Romain-la-Motte. Les deux communes étant de taille à peu près comparables, les élus de Hauterives expliquent que la leur dispose, grâce à la présence du Palais Idéal (un des sites les plus visités de Rhône-Alpes), de plusieurs restaurants, d’une librairie, de plusieurs boulangers, d’une agence bancaire, d’une vie économique en bonne santé.

PB140530.jpg

Une journée de discussions techniques extrêmement précieuses pour l’avenir proche de l’Espace Martelanche. Et la certitude d’une liaison forte d’intérêts réciproques entre les deux lieux culturels.

Février 2016 : Une seconde rencontre est prévue entre les deux communes. Cette fois-ci, les élus de Hauterives se déplaceront au nord de la Loire pour visiter le site du Petit Musée, les réserves et visionner le film de Philippe Lespinasse.

Publicités

Une réflexion sur “ Historique de la mise à jour d’une pépite (3/3) ”

  1. Bonjour aux auteurs de cet historique

    Excellent document récapitulatif pour les néophytes comme moi qui ont montré de l’intérêt à toute cette oeuvre et qui depuis plusieurs mois étaient en l’attente d’information sur l’évolution de cet important projet.

    Je ne sais pas qui est abonné à cette adresse et quelle est l’ampleur de cette communication. Mais je pense qu’il était grand temps de donner ces infos aux intéressés. montrer que cela avance, même lentement.

    Je pense à tous les visiteurs des différentes expositions, mais surtout ceux qui ont laissé leur adresse mail pour recevoir des infos. (Juin 2015) également pour les gens du cru, les habitants de St Romain, il faut garder la dynamique à l’esprit. Ne pas rester en vase clos, et simplement appeler un soutien, même uniquement physique, lorsque cela est nécessaire. Je pense qu’il faut informer à dose raisonnable, mais, sincèrement, et je l’avais fait savoir, j’attendais vraiment ces infos… Merci

    Dominique

    Dominique

    Le 5 décembre 2015 à 15:13, « Le Petit Musée de Pierre Martelanche, vigner

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s